Il existe plusieurs sortes d'hépatites. Aigües ou chroniques, ces maladies touchent le foie et provoquent une réaction inflammatoire pouvant évoluer vers la cirrhose ou le cancer du foie.

Héptaite A

D'origine virale, elle se transmet essentiellement par la consommation d'eau ou d'aliments souillés par des matières fécales. Il est possible de se faire vacciner (vaccination recommandée aux voyageurs). La maladie peut être longue et causer une grande fatigue. La guérison est généralement complète.

Hépatite B

Actuellement, 300 000 Français seraient touchés par ce virus et beaucoup ignorent être contaminés... Virus très contagieux (par voie sexuelle et par le sang), il peut provoquer une cirrhose dans 5% des cas. Un vaccin existe depuis une vingtaine d'année, il est très efficace, surtout si le dépistage est fait rapidement. En cas d'hépatite chronique B, le foie se dégrade lentement (cirrhose). Il y a un risque de cancer du foie au bout d'une vingtaine ou trentaine d'années.

Hépatite C

Environ 5 000 personnes par an sont infectées par ce virus. Actuellement, environ 800 000 personnes seraient touchées. Et là encore, beaucoup de personnes ne savent pas qu'elles sont atteintes. Cette hépatite se transmet par voie sanguine. Il n'existe pas de vaccin à ce jour. Dans 80% des cas, l'hépatite devient chronique et peut provoquer un cancer du foie.

D'autres hépatites virales

Il existe d'autres hépatites virales (D, E, F, G).

L'hépatite D est un co-virus de l'hépatite B.
L'hépatite E se transmet par voie orale. Il est souvent asymptomatique et laisse rarement des séquelles.

Hépatite médicamenteuse

Inflammation causée par un médicament, l'hépatite médicamenteuse peut être bénigne ou grave. Dans tous les cas, l'arrêt du traitement causant ces troubles hépatiques est de rigueur. Symptômes révélateurs : fièvre, sueurs, nausées, perte de poids et d'appétit, urines foncées.

Hépatique alcoolique

C'est l'alcool qui, en France, est souvent la cause d'hépatite. L'alcool peut tuer les cellules du foie et entraîner la mort. Heureusement, le plus souvent, l'hépatite alcoolique est de forme mineure. Elle peut entraîner une cirrhose, réversible si le sevrage d'alcool intervient assez tôt.

En savoir plus : consultez le site de la Fédération SOS Hépatites, notamment le guide des hépatites.

Sources :

Doctissimo
Fédération SOS Hépatites